Chevrin-Geli

Tradition et savoir-faire depuis trois générations

Retrouvez notre savoir-faire sur :
Retrouvez Chevrin - Geli, spécialiste de la restauration de bâtiments anciens, sur Pinterest Retrouvez les images des réalisations Chevrin - Geli, spécialiste de la restauration de bâtiments anciens, sur Instagram Retrouvez le réseau professionnel Chevrin - Geli, spécialiste de la restauration de bâtiments anciens, sur Linkedin Retrouvez les vidéos Chevrin - Geli, spécialiste de la restauration de bâtiments anciens, sur Youtube

Béton de chanvre, idéal pour assainir, isoler et agrandir

L’Entreprise CHEVRIN-GELI respecte l’engagement sur « l’amélioration thermique » du bâti existant en proposant le matériau béton de chanvre dans le cadre de vos projets de restauration, d’assainissement, d’isolation, ou encore d’agrandissement/surélévation.

Le béton de chanvre est une méthode d’isolation ancestrale qui allie les matériaux traditionnels que sont la chaux et le chanvre.

Le mot « béton » est utilisé ici dans son sens premier, à savoir qu’il s’agit du mélange d’un liant et d’un gros agrégat. Il n’y a pas de lien entre ce Béton de Chanvre et Chaux et « le béton armé».

 

Le béton de chanvre a de multiples atouts …

 

 

  • Performances acoustiques

 

Le béton de chanvre est considéré comme un bon isolant et correcteur acoustique car il est capable d’affaiblir et d’absorber les sons. Ceci est dû à sa porosité et à sa composition.

  • Performances hygrothermiques

 

La capacité du béton de chanvre à apporter un confort hygrothermique dans le bâtiment est un atout principal de ce mode constructif.

En régulant favorablement l’humidité, le béton de chanvre assainit l’air ambiant, limite les problèmes de condensations et de moisissures sur les parois. Cela en fait un matériau d’exception.

De plus, le béton de chanvre est un matériau à changement de phase qui crée de la chaleur au cœur du mur. Il agit comme un climatiseur passif, été comme hiver. Il procure un sentiment de confort important et une baisse sensible des besoins en énergie.

  • Stabilité exceptionnelle au feu

 

Qu’il s’agisse du béton de chanvre et chaux aérienne ou de l’enduit à caractère isolant chanvre et chaux aérienne, les performances dans ce domaine sont « protectrices ». En cas d’incendie, pas de propagation de fumée, pas de propagation de flammèches, pas de pollution de l’air, ce qui globalement se traduit par une sécurité d’évacuation d’une part et d’intervention des pompiers d’autre part.

À noter qu’un mur de béton de chanvre et chaux aérienne soumis à une flamme de 1000°c voit sa température monter à 80 °C seulement, sur la face opposée à la flamme, et ce au bout de 3 h ! et sans que le mur ne soit détérioré !

Ces 2 matériaux jouent même le rôle de protection contre le feu dans le cas de construction ossature bois ou colombage.

  • Résistance aux attaques diverses de rongeurs/champignons

 

Le chanvre n’est très peu, voire pas du tout, sujet aux attaques par les rongeurs et les champignons. Une fois enduit, il présente une résistance bactérienne et fongique naturelle.

  • Légèreté du matériau

 

Béton biosourcé ultra léger : masse volumique 57 kg/m² en 30 cm d’épaisseur pour une performance thermique idéale.

  • Qualités de la construction

 

Le béton de chanvre à un très faible impact environnemental, y compris concernant les énergies grises, très réduites, et l’émission de gaz à effet de serre négative.

 

… et de multiples applications :

 

  • Idéal pour des projets d’extensions/surélévations

Contrairement au béton armé, le béton de chanvre présente une densité faible, permettant une mise en place plus facile d’architecture légère, type extension/surélévation par exemple. Pour une extension, on minimise le poste fondation. Pour les surélévations, on peut ajouter 1 à 2 niveaux tout en respectant la charge en compression maximale autorisée sur les niveaux existants. Tout en construisant « solide » .

  • Idéal pour des projets d’isolation

Isolation de toiture

Les déperditions de températures sont les plus conséquentes à ce poste. La solution béton de chanvre et chaux aérienne se révèle d’une grande efficacité, car le matériau s’adapte, à l’avancement, à la géométrie de la charpente, sans raccord, sans disjonction avec les assemblages des pièces de bois, sans surcharge sur l’existant.

Isolation de dalle ou plancher

Dans le bâti patrimonial, il est fréquent que les planchers aient subi des déformations, dues à l’usure des poutres, dues à des phénomènes de tassements de la structure…Dans ce contexte, le béton de chanvre et chaux aérienne permet de récupérer une planéité parfaite, sans surcharge sur l’existant, tout en supprimant l’effet « sol froid ou frais » qui est à l’origine d’une sensation d’inconfort (automne/hiver). Nombreuses finitions réalisables : terre cuite, planchers…pour respecter l’esprit du lieu

Isolation de mur

Une des raisons de la création du béton de chanvre et chaux aérienne fut bien de disposer d’un matériau pouvant se substituer aux torchis détériorés composants les murs des maisons à pans de bois/colombages à restaurer. Le recul sur ce type de mise en œuvre se mesure sur 2 décennies. Le constat est une parfaite adéquation de ce matériau avec le système constructif pans de bois/colombages.

Doublage isolant

Le doublage chanvre et chaux aérienne est une isolation biosourcée qui apporte une bonne performance thermique en venant compléter les performances initiales des murs anciens. Les épaisseurs sont modulables en fonction des besoins définis afin que l’emprise sur la surface habitable reste minime.

D’un point de vue mécanique, la chaux aérienne utilisée dans ce complexe isolant permet une adhérence idéalement adaptée aux contraintes mécaniques supportables par les murs anciens eux aussi maçonnés à la chaux aérienne

Les finitions pour recouvrir ce type d’ouvrage sont nombreuses : badigeon de chaux, enduit traditionnel chaux aérienne + sable et enduit chanvre+chaux aérienne, pour répondre à l’ensemble des enjeux esthétiques des projets à mener.

Enduit à caractère isolant

Cet enduit biosourcé, à caractère isolant s’impose lorsqu’on ne peut pas aller au-delà de 8 cm de surépaisseur sur les murs anciens à restaurer. L’intérêt technique pour nos compagnons est que nous restons dans le domaine courant de l’enduit pour mixer à volonté, en fonction des supports, des enduits traditionnels chaux+sable ou chanvre + chaux.

Il s’utilise également en restauration de façade pour apporter un plus thermique tout en préservant le caractère historique de l’édifice.

Avantage

L’enduit chanvre et chaux aérienne

  • Permet des fortes recharges (de 3 à 8 cm en plusieurs passes) pour rattraper la planéité des murs anciens de moellons, de briques…
  • Apporte, en intérieur, un confort thermique en supprimant l’effet « paroi froide ».
  • Apporte en extérieur le « gommage » des ponts thermiques au niveau des planchers. L’enveloppe du bâtiment est plus performante avec un impact favorable sur la consommation de chauffage.
  • Génère un amortissement des bruits ambiants
  • Accepte de nombreux aspects de finition (taloché, serré…) ou finitions (enduit traditionnel taloché, serré, gratté – badigeon de chaux)
  • Préserve la perméance des murs anciens et garantit ainsi leur longévité.